The true cost: la vérité sur nos vêtements

Graphics_3322469a

Aujourd’hui je voudrais vous parler du documentaire sorti en Mai sur les dessous de la mode, « The true cost ». Pour résumer, ce film nous montre les coulisses de la fabrication des vêtements, du producteur au consommateur, en passant par les ouvriers. Production de champs de cotons bourrés de pesticides, maladies qui en découlent, conditions de travail exécrables, pollution des rivières et de la terre, et consommateur qui sur-consomme… Que des réjouissances. Alors c’est sûr, ce n’est pas un thème nouveau, l’effondrement du Rana Plaza avait fait grand bruit, mais depuis l’affaire a complètement été étouffée, et le monde a repris sa vie.

A mon sens, le documentaire développe 2 points importants:

  • L’utilisation de pesticides, le fait qu’on fasse attention à ce que l’on mange, mais pas à ce que l’on met sur sa peau
  • L’exploitation des pays sous-développés, Bangladesh (avec l’effondrement du Rana plaza donc), Pakistan, Inde etc..

En regardant ce documentaire, j’ai eu honte… Honte de porter des vêtements H&M, honte que tout le monde ait des oeillères, honte de voir ces images mises en parallèle entre la folie devant les magasins le jour des soldes, et ces femmes dans les usines qui ont l’air désespérées…

Le seul problème que m’a posé ce documentaire, c’est qu’il n’apporte pas vraiment de solution pour arrêter ce gâchis de vêtements et surtout de vies humaines…

En même temps, comment lutter quand on voit des miliers de personnes hystériques devant les devantures des magasins en soldes… Les prix des vêtements maintenant sont si peu chers, que l’on est passé à des nouvelles collections plus de 12 fois par an, les vêtements sont considérés comme jetables (vu le prix, autant ne pas de priver!) On est complètement passé dans la surconsommation! La grande majorité des consommateurs n’ont pas les moyens de se payer des habits de plus grande qualité, donc les marques type H&M, Primark, Forever 21, River island etc.. ne peuvent que marcher!True cost

True cost 1

True cost 2

True cost 3

Comme le dit la personne qui s’occupe de l’exploitation de coton bio, les gens se soucient de ce qu’ils mangent, de leurs produits de beauté, mais ils ne se soucient pas de ce qu’ils mettent sur leur peau, alors que c’est quand même le plus important!

J’ai essayé de répertorier quelques boutiques axées sur le bien-être des employés, et des vêtements/accessoires faits avec des matières non traitées.

Le problème, c’est que pour beaucoup les prix sont assez élevés, car les coûts de production reviennent forcément plus chers puisque ce sont des matières premières plus chères à produire (le coton bio par exemple, la production est moindre et plus longue car les pesticides et les OGM sont bannis, donc les plants peuvent se faire attaquer, et produisent moins que des plants génétiquement modifiés), et les employés ont un salaire plus élevés. Toutes les marques que je vais vous présenter ont signé la convention Fair trade wear, et s’engagent donc à produire équitablement, à ne pas sous traiter les travailleurs, et à leur donner un salaire décent.

En voici quelques unes:

People tree, l’exemple du film, il y a de bonnes affaires à faire dans la partie soldes

Kuyichi, une collection assez casual, mais que j’aime beaucoup. Il y a une partie « Where it’s made », pour voir où sont fabriqués les vêtements, et par quelle compagnie.

Ekyog, où l’on trouve de bonnes affaires dans la partie outlet. Toutes les matières utilisées sont écologiques.

Veja, la marque de baskets écologiques. Les baskets sont faites au Brésil à base de coton organique et de caoutchouc sauvage d’Amazonie.

Ethos

EthosParis, une marque française, avec des collections casual chics!

Armedangels, une boutique allemande, les collections sont certifiées en coton bio et issue du commerce équitable.

Alchemist, une marque plutôt casual.

Braintreeclothing, les collections sont en fibre de bambou, coton bio etc…

Vanilia, on trouve des vêtements d’abordables à un peu plus chers, mais j’aime beaucoup leur site!

Aquestionof, une marque danoise créée par deux amis. Collection assez casual également.

Dans la catégorie un peu plus cher:

Misericordia, je trouve leurs collections très belles et chics, mais il faut mettre un peu plus le prix. Les vêtements sont tous fabriqués au Pérou, et à la main!

OddMolly, j’adoore leurs collections mais il faut compter une centaine d’euros pour un top…

Acne, marque Suédoise de plus en plus connue, mais les prix font mal !

Si vous souhaitez en savoir un peu plus, vous pouvez aussi regarder sur le site de Fair Wear, où l’on retrouve les marques labellisées Fair Trade Wear!

Je me suis un peu sentie démunie face à ce documentaire. Comment lutter contre ces marques? Comment faire pour améliorer la vie de tous ces pauvres gens sous-exploités?

Les marques font pression sur les patrons d’usines pour qu’ils obtiennent les contrats, et pour cela les patrons baissent les salaires pour avoir l’exclusivité et pouvoir proposer le plus bas prix de revient à la marque, sinon la marque va voir un concurrent et le patron perd de l’argent.

Au Cambodge, des employés ont essayé de se rebeller, révolte qui s’est soldé par le déploiement des forces de l’ordre qui a fait feu à balles réelles, une femme a été tuée, et plein d’employés ont été blessés…

Le but n’est pas de jeter les vêtements qui viennent de chez H&M et cie, justement on voit déjà bien assez de montagnes de tissus jetés, mais consommer mieux, acheter quelques fois dans l’année, et seulement des choses qui vont vraiment nous servir, pour ne pas engraisser le système de fringues jetables qui revient donc à racheter encore… De plus, quand on voit la pollution que génèrent les déchets, et les produits chimiques utilisés pour les teintures partir dans la nature, ça donne un goût amer.

Boycotter ces marques? Ca ne servirait à rien, ou alors il faudrait être vraiment des millions pour que ça engendre une action. Exiger la transparence des conditions de travail? Le lieu du pays de fabrication sur tous les vêtements et également sur les sites internet?

J’avoue que je suis un peu perdue… Me concernant, ma mini-révolution est en marche, je vais désormais faire beaucoup plus attention à ce que je consomme, mais comment arriver à en faire une révolte mondiale?

Si vous avez des idées, elles sont les bienvenues!

Publicités

2 réflexions sur “The true cost: la vérité sur nos vêtements

  1. Coucou! Cet article me parle même si je n’ai pas vu le documentaire… Sur les blogs que je suis, beaucoup de tricot et de couture, les filles sont sensibles à ça, et justement en viennent beaucoup aux vêtement handmade avec des matériaux de qualité et français, plutôt que d’acheter sans arrêt. J’avoue que j’aimerais moi aussi faire ma mini révolution, même si par la force des choses, j’achète bien moins qu’avant, étant donné que je dois faire 2 garde-robes pour les enfants par an! 😉
    PS : je suis aussi en train de passer au bio pour les produits de beauté… Si tu as des conseils?

    • Coucou! Oui eh bien je peux te dire que ça m’a freinée net dans ma folie acheteuse là… Du coup ça me trottait dans la tête depuis un moment (depuis nos discussions sur tes projets couture/crochet je dois dire 😉 ) j’ai demandé une machine à coudre pour Noël histoire de « tenter » de réaliser mes vêtements (y’a du boulot!). Donc maintenant c’est moi qui vais venir te demander des conseils couture! 😉
      Je suis en train de préparer un petit article sur le passage au bio, je le mettrais en ligne en début de semaine prochaine si ça peux te donner quelques idées! 🙂 Bises!

Vos commentaires sont toujours les bienvenus :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s