Cannelle

Bonjour à toutes,

Au programme de cette semaine, une cousette facile et rapide!

Vous l’aurez compris au titre, aujourd’hui nous allons parler du très célèbre gilet Cannelle de Christelle Beneytout!

Vu et revu, ce gilet possède 2 versions, A avec un col plié pour les mailles épaisses, et B avec un col fluide pour les mailles plus fluides.J’ai réalisé la version A car ma maille est relativement épaisse.

J’ai immédiatement craqué sur cette maille jacquard chez Les coupons de Saint pierre, ils ont mis la photo sur instagram et pof je suis allée l’acheter immédiatement.                                                                                                 Gilet Cannelle (taille 36)

Est-ce que j’ai le droit d’avouer que ce motif me sort par les yeux finalement….? A faire des achats irréfléchis comme ça (ah on commence bien l’année hein…), je craque sur des motifs que je ne porte pas habituellement….et que je risque de laisser au placard… Et puis ce n’est pas comme si j’avais acheté un coupon de 3 mètres en plus…. Bref!

Pour en revenir au gilet, le montage se fait très aisément si vous avez une surjeteuse car les marges sont comprises et sont de 0.7 cm. Il faut simplement coudre les épaules ensemble, puis les têtes de manches, et on en profite pour fermer les manches et les côtés en même temps. Ensuite les ourlets du bas de manches et du gilet de 3cm (et autant dire que là on ne s’embête pas, on replie juste une fois sur 3cm, même pas de double repli!) Pour le col rien de plus simple, on plie la bande en deux, et on la couds au devant. Pas vraiment besoin de tirer dessus car elle s’adapte parfaitement au gilet.Si vous n’avez pas de surjeteuse, j’imagine que le montage se fait très bien au point triple extensible de votre machine. Je pense que je rajouterais 0.3 mm au patron pour avoir une marge finale de 1cm, c’est beaucoup plus simple pour faire correspondre aux mesures gravées sur la plaque à aiguilles.

Les manches de ce patron ont la fâcheuse tendance à tailler serré (d’ailleurs la créatrice le précise également dans le patron), et après avoir découpé mes manches dans le calque, je me suis aperçu que je n’arrivais même pas à faire le tour des mes bras avec… Certes la maille contient beaucoup d’élasthanne, mais j’avais peur de me retrouver boudinée comme un rôti…

J’ai décidé de rajouter 1cm sur les avants bras pour ne pas être trop saucissonnée.Finalement après avoir monté mes manches, je me dis que ça aurait carrément pu passer sans les 1 cm que j’ai rajoutés. Mes bras sont assez fins, du coup ça flotte légèrement en haut des bras (on voit bien les plis sur les photos)
C’est le jeu (ma pauvre Lucette) dès fois tout ne fonctionne pas comme prévu. Vu le paquet de tissu qu’il me reste, je pourrais aisément recouper les manches mais bon….comme je ne sais vraiment pas si je vais le porter j’hésite… :/ Je pense refaire une (ou plusieurs) versions en maille milano, j’ai vu une très jolie version récemment qui m’a convaincue de le faire dans un tissu plus léger!

Publicités